Jour 1 des concerts – Jeudi 18 juillet
20 juillet 2013
0

Les concerts commencent sous le soleil avec la guitare mélancolique de Raphaël. Pendant que les midinettes crient ou s’évanouissent, le trentenaire révélé par l’album Caravane, enchaîne les morceaux d’une douceur agréable. Et c’est le sourire aux lèvres, qu’artiste et public prennent plaisir tranquillement.

Le rock prend ensuite place avec les suédois de The Hives, classes dans leurs habits de toréador et énergiques comme on aime, les membres du groupe électrisent la foule. Chris Dangerous ouvre le bal sur Come On, il donne tout de suite le ton, frappant sa batterie d’une force régulière et entraînante. Et comme à son habitude, le chanteur Howlin’ Pelle Almqvist excelle dans le maniement de la foule, entre chaque acrobatique lancer de micro, le dandy s’essaie même, non sans charme, au français. Le show rythme les pogos et se termine en apothéose par le classique Tick Tick Boom pour le plus grand plaisir des fans !

Le tant attendu groupe de métal allemand, connu pour ses concerts, ou plutôt ses véritables spectacles ponctués d’épisodes sadomasochistes et pyrotechniques, ou encore pour son goût de la provocation, prend la relève. Voilà déjà quatre années que Ramstein tourne sur ce show efficace. Le public est à la fois survolté par la voix gutturale de Till Lindemann et amusé par ses frasques simulant sodomie et éjaculation, qui rassurons-nous, n’est en fait qu’un mélange alcoolisé projeté à l’aide d’un tuyau sur le public. L’effet visuel est magnifique entre lances-flammes et feux d’artifices. Et musicalement tout le monde est conquis, l’onde provoquée par les sauts des festivaliers est juste impressionnante !

Ramstein

Enfin, l’artiste électro de la nuit, Vitalic, fait redescendre la pression. L’écran sur scène projette comme des polyèdres qui hypnotisent le public. On est stones, on est biens, prêts pour les concerts du lendemain !